BARRE Romain & MERVEILLEU

Mis à jour : mars 1




PORTRAIT D’ELEVEUR – Romain BARRE – Elevage BARRE DOMINIQUE

Romain Barré

Pour Romain BARRE, être éleveur, c’est tout d’abord posséder des animaux et en prendre soin. Mais pas seulement, pour lui cela signifie également nourrir la population.

« Ce sont les deux principaux enjeux de notre métier. »

Ses 3 moments clés


SURVEILLANCE / ALIMENTATION / SOIN AUX PETITS VEAUX


« La surveillance et l’alimentation sont les deux plus gros postes de la journée. Ensuite, en période de vêlage, il y a évidemment le soin aux petits veaux après la naissance. C’est à cela que je suis le plus attentif, particulièrement à ce qu’ils boivent bien le colostrum dès qu’ils naissent pour qu’ils soient en bonne santé. Les veaux qui ne boivent pas le colostrum, en temps et en heure, peuvent malheureusement avoir des problèmes d’immunité. C’est un peu la course contre la montre à ce moment-là car plus vite le colostrum est bu, mieux c’est pour le devenir de l’animal. »


En famille

Pour Romain BARRE, le métier d’éleveur est une affaire de famille mais c’est aussi une réelle passion. « C’est mon père qui avait démarré en charolais et en plus du métier il m’a transmis sa passion de la sélection. D’autant plus que pour faire de la génétique, il faut être un vrai passionné. Aujourd’hui, ma famille participe à mon activité d’éleveur, ma femme vient m’aider en cas de besoin. J’ai également une sœur qui travaille à l’extérieur et qui vient en renfort dès qu’il y a un coup de bourre. Sans oublier mes enfants qui viennent les week-ends et qui en profitent pour travailler un peu à la ferme en donnant à manger aux animaux. Mon ainé a 8 ans et il soigne particulièrement les petits veaux, il s’occupe de leur litière et leur donne du foin à manger. Les enfants adorent s’occuper des petits veaux ! »


Sa plus grande fierté

« Cela fait maintenant 11ans que je suis installé. Avec mon père nous avons 2 structures différentes mais nous travaillons de manière commune. Quand je me suis installé, j’ai repris une autre exploitation à proximité de la sienne. J’ai débuté avec seulement 15 vaches et aujourd’hui j’ai un cheptel de 90 vaches allaitantes et 70% de ce dernier est inscrit au Herd Book Charolais. Le tout sur une structure de 195 hectares de SAU avec un peu de céréales. En 11 ans, j’ai pu acheter un peu de fond également. En démarrant de pas grand-chose, j’ai réussi à créer quelque chose qui me rend vraiment fier ! »


Participer au SIA de Paris

Pour Romain BARRE, le SIA est l’élite des concours. « Il y a un véritable prestige à pouvoir représenter la race au niveau français. Même si on ne gagne pas de prix lors du concours, le seul fait de pouvoir y participer et d’être sélectionné par la commission de sélection, est déjà une grande fierté. Pour notre première participation, il y a deux ans, nous avions remporté un premier prix et ça c’était vraiment pas mal ! »

S'il avait ou participer au SIA cette année, Romain aurait présenté MERVEILLEU


Mâle, Section M4



"C'est un taureau qui allie développement squelettique et développement musculaire. Il a une bonne rectitude de dessus, un bassin long et large pour faire de bonne femelles de renouvellement. Un bon arrondis de culotte, une bonne tête avec un large mufle le tout posé sur de bons aplombs."


Fiche catalogue:

08-Earl Barre_FR4477093225_MERVEILLEU
.pd
Download PD • 237KB


A propos de l'élevage & contact

Romain Barré - Elevage Barré Dominique - 0614118244

4 Grand Rue, 08210 LETANNE

Dominique Barré s’est installé en 89, il a démarré avec une quarantaine de Charolaises non inscrites, ensuite il s’est agrandit en 2001, pour passer à 90 vaches et a acheté ses premières génisses inscrites. Il a adhéré au HBC en 2001et la même année, il est entré au GIE des Ardennes et aujourd’hui il a 90 vaches avec 90% d’animaux inscrits au Herd Book Charolais.

Du coté de Romain Barré, installé depuis 11 ans avec son père : "nous avons 2 structures différentes mais nous travaillons de manière commune. Quand je me suis installé j’ai repris une autre exploitation à proximité de la sienne. L’éleveur y faisait des bœufs. J’ai acheté quelques laitonnes chez des éleveurs adhérents HBC pour démarrer mon élevage. J’ai débuté avec seulement 15 vaches et aujourd’hui j’ai un cheptel de 90 vaches allaitantes et 70% de ce dernier est inscrit au Herd Book Charolais. Le tout sur une structure de 195 hectares de SAU avec un peu de céréales.


483 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout