CHASSOT Didier & PICASSO

Mis à jour : mars 1




PORTRAIT D’ELEVEUR : DIDIER CHASSOT

Didier Chassot

Pour Didier CHASSOT, être éleveur est avant tout pratiquer sa passion.

"Je suis issu d’une ferme avec essentiellement de l’élevage et j’ai été pris par la passion depuis tout petit avec l’amour des animaux. Ensuite, est venu l’envie de participer aux concours pour pouvoir se confronter aux autres et mettre en avant le travail effectué pendant l’année écoulée. Pour lui le point irréfutable est l’amour de ses animaux et il les élève avec l’objectif d’un travail bien fait, même si cela implique aussi des contraintes inhérentes à l’élevage qui nécessitent beaucoup de surveillance, c’est à dire être toujours présent."

Ses 3 moments clés

SURVEILLANCE / ALIMENTATION / SOINS AUX ANIMAUX

« Le matin, la première chose que je fais est un tour de surveillance pour voir si la nuit s’est bien passée et si mes animaux vont bien. Ensuite, il faut les nourrir 2 fois par jour. Il y a 2 types de tâches auxquelles je suis le plus attentif : tout d’abord les accouplements pour réussir à faire les meilleures combinaisons possibles, et ensuite, j’ai hâte que la mère vêle pour pouvoir suivre l’évolution du veau jusqu’à sa première année ou plus si c’est une femelle.


En famille

Pour Didier CHASSOT, ce n’est pas vraiment une affaire de famille d’un point de vue transmission, car même s’il est issu du milieu agricole, la certification de ses lignées n’était pas réalisée par les anciens. « En ce qui concerne la sélection et l’inscription de race pure certifiée de mes animaux au HBC, je suis le premier à l’avoir fait dans ma famille. Je suis parti de rien il y a vingt ans. Mes parents et grands -parents étaient éleveurs mais ne faisaient pas de sélection. Quant à moi, la passion m’a pris il y a 20 ans et ne m’a jamais quitté depuis. »

Dans son quotidien Didier travaille seul mais peut compter sur ses amis pour l’aider en cas de besoin.


Sa plus grande fierté

« C’est d’avoir réussi tout seul à gravir les marches de la sélection grâce à mon travail et en seulement 20 ans car il faut parfois plusieurs générations qui se succèdent pour avoir de bons résultats. L’élevage Henry de Berthelot, en Vendée, m’a beaucoup appris et aidé dans la progression de mon élevage car c’est à ce dernier que j’ai acheté les trois quarts de mon cheptel. Je suis aussi fier que mon travail soit reconnu par la famille charolaise et d’avoir été sélectionné chaque année pour le SIA depuis 2013. »


Participer au SIA de Paris

Pour Didier CHASSOT, cela représente l’aboutissement du travail. « Parce que tout le monde n’a pas la chance d’être sélectionné par la commission du Herd Book Charolais pour participer au SIA, il faut être sélectionné et les animaux présentés sont vraiment les tops des tops ! C’est comme Miss France, tout le monde n’y est pas. C’est un immense honneur de pouvoir représenter notre race à Paris : on côtoie des visiteurs et cela nous permet de faire passer les messages sur notre métier »

S'il avait ou participer au SIA cette année, Didier aurait présenté PICASSO


Mâle, Section M1


"Picasso a fait ses premiers pas à Paris dès son plus jeune âge car en 2019 , il a accompagné sa mère Maldives appartenant au GAEC Deboux au Salon de l'Agriculture.

Picasso est taureau à la morphologie exemplaire, c'est un taureau à la mode qui possède un grain de viande très prononcé, des qualités de race indéniables et un développement squelettique impressionnant pour son jeune âge. Il a tout d'un futur raceur!"


Fiche catalogue :

03-Chassot Didier - FR5813019684_PICASSO
.
Download • 237KB

A propos de l'élevage & contact

Didier Chassot - 0686484012

Bardinière, 03130 LENAX

Aujourd'hui l'élevage compte 22 vaches charolaises inscrites, qui vêlent essentiellement en début d'hiver. Les taureaux en production sont Picasso né au GAEC Deboux, Olympic né dans l'élevage issu de l'accouplement prestigieux de Delphine X Himalaya et My Dream né dans l'élevage de Gregory Champenois.


727 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout