Denis CORNELOUP & PRINCE

Mis à jour : mars 4


PORTRAIT D ELEVEUR - CORNELOUP DENIS - EARL CORNELOUP DENIS

Denis CORNELOUP avec son fils Vincent et son petit fils Léo

Pour Denis Corneloup être éleveur c’est,

avant tout, pratiquer un métier qui lui plait tout en étant fier de contribuer à nourrir la population.

« C’est aussi une passion de faire naître des reproducteurs et de pouvoir participer aux concours. C’est un métier très prenant qui laisse peu de temps libre et nécessite d’être vraiment passionné.»

Ses 3 moments clés


ALIMENTATION / SURVEILLANCE / VELAGES


« Les 2 tâches qui nécessitent le plus de précautions sont le vêlage et la surveillance des veaux jusqu’à environ 3 semaines de vie. Ce sont des points très importants, surtout au démarrage quand ils sont petits. Néanmoins, j’accorde tout autant d’importance à la reproduction, il s’agit d’observer un timing précis pour féconder les vaches au bon moment et éviter que la prochaine reproduction ne se décale dans le temps. Leur alimentation doit également toujours rester équilibrée, ce qui nécessite beaucoup de vigilance notamment en raison des sécheresses répétitives. Nous essayons de procéder à des récoltes précoces en coupant l’herbe de plus en plus tôt pour garder toute la qualité et la quantité et nous complétons avec des achats de paille et de mélasse pour maintenir les animaux en forme. »


En famille

Pour Denis Corneloup, l’élevage est une affaire de famille « La famille est très importante dans mon métier, mais je ne fais pas ce métier parce que mon père le faisait, je l’ai choisi par passion. J’ai une épouse qui travaille à l’extérieur, elle vient me voir de temps en temps pour vérifier si je travaille bien ! blague à part, elle aime venir me tenir compagnie mais ne participe pas à mes tâches. En revanche, je travaille avec mon fils, Vincent, qui est passionné par l’élevage. Pour l’instant il est installé près de mon exploitation et nous avons chacun notre production. Vincent a une production de broutards et d’animaux finis. Mais quand je prendrai ma retraite, il prévoit de diminuer son exploitation pour reprendre la mienne et la certification des animaux au HBC. J’ai aussi un petit fils de 4 ans, Léo, qui commence déjà à être passionné, il aime s’occuper des petits veaux. Il s’est aperçu il n’y a pas longtemps que j’avais des génisses qui n’avaient plus de foin et s’est empressé de venir me le signaler. A seulement 4 ans, il a déjà des réflexes d’éleveur!»


Sa plus grande fierté

« C’est d’avoir un fils qui reprend la suite et aussi de posséder de jolis animaux et un cheptel convenable »


Participer au SIA de Paris

« C’est l’image de l’exploitation qui ressort grandie et une véritable récompense d’un travail bien fait »

S'il avait pu participer au SIA cette année, Denis aurait présenté PRINCE


Mâle Section M1


PRINCE est né le 13.12.2018 au GAEC MELET 03 à MONETAY SUR LOIRE. Fils de MAGELLAN et de FIESTA, on peut dire que PRINCE est très développant avec beaucoup de finesse de viande et très racé. Il a produit plusieurs veaux très prometteurs qui lui ressemblent.


Fiche catalogue:

03-Earl Corneloup Denis - FR0335439005_P
.
Download • 237KB


A propos de l'élevage & contact

EARL CORNELOUP Denis - 0679789195

LES POUSSARDS, 03130 AVRILLY

Je travaille aujourd’hui avec mon fils Vincent. Pour l’instant, il est installé près de chez moi en individuel. Nous avons chacun notre production. Vincent produit des broutards et des animaux finis. Il a choisi cette voie pour commencer et a repris une ferme avec des animaux non-inscrits qui correspondaient à son projet du moment. A ma retraite, il prévoie de diminuer son exploitation pour reprendre la mienne et continuer avec la certification des animaux au HBC.


564 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout