Fabien VERGER & LASKO & JAPON

Mis à jour : mars 2



PORTRAIT D’ELEVEUR – Fabien VERGER - GAEC ELEVAGE VERGER

Pour Fabien Verger, comme pour Antoine, son fils, être éleveur c’est être sélectionneur.

« Cela consiste à faire des croisements qui vont aboutir à des animaux qui pourront améliorer les cheptels qui nous font confiance pour l’achat de reproducteurs. Notre élevage est assez simple, nous travaillons en monte naturelle et en semi plein-air. Nous essayons d’avoir des animaux avec un maximum de fertilité. Nous faisons très attention aux facilités de naissances et à la docilité, tout en ayant un format de femelles le plus important possible sans s’écarter des qualités bouchères. »

Ses 3 moments clés

ALIMENTATION / SURVEILLANCE / PROPRETÉ


« Nourrir les animaux fait partie de nos tâches quotidiennes, mais également la surveillance de nos animaux, l’entretien et le nettoyage de nos bâtiments. Selon les saisons, nous avons aussi des périodes de récoltes ou de semis. Nous cultivons notamment des céréales en autoconsommation mais aussi pour la vente. Nous sommes particulièrement vigilants durant la période des naissances car cela représente l’argent de l’année, tout comme les céréales au moment de leur mise en terre. »


En famille

Chez les Verger, l’élevage est avant tout une passion qu’ils pratiquent au quotidien et cette passion est aussi une affaire de famille. « Mon fils Antoine représente la sixième génération et mon oncle participe également en nous aidant au moment des récoltes et des concours. Chez nous, les concours sont une affaire de famille car quand plusieurs taureaux sortent sur le ring, il faut être plusieurs pour encadrer les choses. Donc pour ces occasions mon oncle et 2 ou 3 amis qui ne sont pas forcément éleveurs viennent me prêter main forte. Même si on s’entraide aussi entre éleveurs sur les concours ! »


Sa plus grande fierté

« Ce sont mes trois vaches en 2012 à Paris, qui ont obtenu des 1er, 2eme et 4eme prix. Nous avons aussi été champions avec un taureau et même si c’était une grande fierté, cela n’était pas comparable car nous étions les naisseurs de ces trois vaches que nous avions connu depuis tout bébé jusqu’à l’âge adulte. Au moment du concours, TULIPE avait 10 ans et a terminé première, AUBAINE qui s’est classée 2ème avait 7ans et elle a été 6 années consécutives à Paris, c’était une aubaine ! La troisième s’appelait Florine et elle avait été élevé au biberon. Donc nous avions une relation particulière avec cet animal également. »


Pour vous que représente la participation au SIA de Paris ?

« La participation au SIA, est un moment important dans une vie d’éleveur pour celui qui a la chance de pouvoir y participer. C’est également une grande satisfaction car il y a très peu de place surtout pour les femelles, il faut respecter des dates de vêlage spécifiques, d’où la valorisation de la fertilité et de la facilité à vêler. Elles doivent ensuite être « en état » pour le concours, en étant bien soignées et tout en ayant bien fait naitre leur veau. Pour moi c’est le concours le plus difficile à réussir. »

S'il avait pu participer au SIA cette année, Fabien Verger aurait présenté LASKO et JAPON


Mâle Section M4

LASKO

"Taureau très racé, long avec une joli finesse."


Fiche catalogue:

23-Gaec Elevage Verger_FR7122275858_LASK
.
Download • 237KB


Mâle Section M4

JAPON







"un taureau très racé et très proche du standard de la race"



Fiche catalogue:

23-Gaec Elevage Verger_FR5811114436_JAPO
.
Download • 237KB

A propos de l'élevage & contact

GAEC Elevage VERGER - 0624645418

Vecheres, 23380 GLENIC

Mon père avait déjà été en GAEC dans les années 1980 et possédait environ 70 vaches. Aujourd’hui avec Antoine nous en avons 100. Nous avons gardé une croissance raisonnée.

Nous participons au SIA depuis plus de 17 ans et avons commencé dans les années 2000.

330 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout