Jean-Philippe et Louis BERNARD & MORBIHAN



PORTRAIT D’ELEVEUR – Jean Philippe et Louis Bernard – GAEC DE LUNEAU

Jean Philippe et Louis Bernard

Pour Louis BERNARD, être éleveur n’est pas un métier mais plutôt une vocation

« j’ai toujours voulu faire ce métier et depuis que je sais marcher je suis au milieu des vaches. Je n’ai jamais eu besoin de nounou, quand mes parents voulaient me garder j’allais dans le box à veaux : mes nounous c’étaient des Charolaises ! »

Pour son père, Jean Philippe BERNARD, être éleveur c’est également nourrir la population mais avant tout c’est être vraiment passionné et aimer son métier.


Leurs 3 moments clés

SURVEILLANCE / SOIN / COMMUNICATION


Pour Jean Philippe Bernard, comme pour Louis, la première des tâches est l’observation « la surveillance est présente à tous les niveaux, notamment au moment des inséminations, car nous faisons aussi des embryons et cela nécessite beaucoup de temps d’observation ». Ensuite vient le soin aux animaux « Les vêlages et le démarrage des veaux, commencent avec la préparation des vaches avant la naissance grâce à l’alimentation. Ensuite, lors du démarrage des veaux, la croissance est un point essentiel surtout lorsque l’on fait des concours. » Louis affectionne aussi beaucoup de s’occuper de la génétique du troupeau et des accouplements. Leurs autres moments clés au quotidien, sont ceux où ils se retrouvent pour faire le point sur la journée, « favoriser la communication entre associés est essentielle au bon fonctionnement de l’exploitation ».


En famille

Chez les Bernard, l’élevage est une affaire de famille car dans le GAEC, il y a Jean-Philippe mais aussi Mireille, sa femme et son fils Louis. « Louis a rejoint le GAEC l'année dernière au mois de mai, tout comme moi, il était passionné de génétique depuis tout petit. En 1993, nous avons repris un cheptel inscrit au Herd Book Charolais depuis 1964, qui était fondé par notre prédécesseur. Jean Philippe nous confie « Avant l’arrivée de Louis, je n’avais malheureusement pas pu faire de concours pour présenter des animaux parce que nous étions très pris par le travail. Quand Louis nous a rejoint, il a pu prendre en charge le soin des animaux pour les concours. Ce qui est très important pour moi, c'est d'avoir fait progresser la génétique en famille, tout en partageant ensemble la joie de remporter des récompenses dans les concours.»


Sa plus grande fierté

Pour Jean Philippe, c'est d'avoir aujourd'hui un fils qui est associé et qui a la même passion que lui « Avec également la fierté de la progression génétique de notre cheptel et celle des prix remportés dans les concours. » Pour Louis, c’est la fierté de perpétuer son héritage : « Je suis le seul, parmi une vingtaine de cousins, à avoir choisi ce métier, et je suis fier de perpétuer ce que mes aïeux ont fondé. A la fois l’activité, la sélection et l’évolution du cheptel ! »


Participer au SIA de Paris

Pour Jean Philippe, « Paris est un concours vraiment magnifique avec énormément de visiteurs et de rencontres avec des éleveurs de toute la France et même d'Europe. Quand on reçoit un prix plusieurs années de suite cela permet de générer de réelles retombées, pour moi Paris c’est le Graal ! » Pour Louis, participer à Paris a une connotation particulière et unique « Pour moi Paris c’est une autre saveur, on se retrouve sous le feu des projecteurs, c’est un peu comme les jeux olympiques, c’est vraiment à part ! »

S'ils avaient pu participer au SIA cette année, Jean Philippe et Louis auraient présenté MORBIHAN


Mâle Section M4


"MORBIHAN est un taureau qui allie développement squelettique et finesse de viande. Il possède un tempérament exceptionnel et transmet sa grande fertilité à sa descendance ainsi qu'un beau potentiel de croissance."


Fiche catalogue:

71-Gaec de Luneau_FR8935246742_MORBIHAN
Download • 237KB

A propos de l'élevage & contact

GAEC DE LUNEAU - 0683497678

Luneau, 71160 DIGOIN

N°71176057

Le GAEC de LUNEAU se compose de 3 associés. L'exploitation possède 110 mères Charolaises sur 220 ha de SAU avec 45ha de culture et un atelier de 600 veaux de boucherie


545 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout